L’énergie osmotique: Comment ça marche?

23 11 2009
Osmose: Principe de fonctionnement

Osmose: Principe de fonctionnement

Pour effectuer une osmose, on met de l’eau douce et de l’eau salée dans deux réservoirs distincts séparés par une fine pellicule appelée membrane semi-perméable, laissant passer l’eau mais pas le sel.

Il y a une différence de concentrations en sel entre les deux liquides que la nature se charge de rééquilibrer, cela crée un déplacement de l’eau douce vers l’eau salée générant une surpression exploitée par une turbine pour produire de l’électricité.

A noter qu’avant tout cela les eaux doivent être rigoureusement filtrées afin d’éviter de détériorer la membrane et donc diminuer l’efficacité du transfert d’eau.

Ce phénomène n’est pas si nouveau, le principe de l’osmose est déjà utilisé par les plantes pour s’alimenter et par les hommes par exemple pour le dessalement d’eau de mer. La technologie pour en tirer de l’énergie en revanche émerge dans les années 1970, développée par le chimiste Sydney Loeb, de l’université Ben-Gourion du Néguev en Israël.

L’énergie osmotique ne produit pas de CO2, et contrairement au solaire et à l’éolien, ne dépend pas des conditions extérieures pour fournir de l’électricité, ce qui lui donne une stabilité de production fortement appréciable.

L’actualité de l’énergie osmotique: Inauguration de la première centrale à production d’énergie osmotique.

Sources:

Miwim, Midi libre, Romandie news, Dynamique villeneuvoise.

Publicités




Energie osmotique: L’eau devient une source d’espoir

23 11 2009
L'eau, omniprésente et essentielle

L'eau, omniprésente et essentielle

L’inauguration de la première centrale à production d’énergie osmotique du monde est prévue le mardi 24 Novembre 2009 (soit dans un peu plus de 14 heures à l’instant où l’article est rédigé). Ce projet, qui est en fait un prototype, sera installé à Hurum près d’Oslo, en Norvège.

L’exploitation de cette centrale a pour unique but de valider le potentiel de la technologie, pour l’instant elle pourrait tout au plus alimenter un appartement. Il y aura bien sur des recherches pour optimiser le système.

Chez Statkraft, une compagnie Norvégienne impliquée dans les énergies propres, on explique que cette forme d’énergie renouvelable est prometteuse car capable de produire une quantité d’électricité « prévisible et stable » rappelant que ce n’est ni le cas de l’éolien ni du solaire.

Quand eau douce et eau salée se révèlent être une solution pour notre salut énergetique.

Sources:

Miwim, Midi libre, Romandie news.