Copenhague: Fin du passe-temps, fin d’un espoir

19 12 2009

Quand l’élite mondiale agit de façon aussi responsable que des élèves peu soigneux, forcement, cela donne une copie bâclée.

Un accord, ou plutôt un semblant d’accord, a été signé in extrémis à Copenhague, pour la forme, histoire de ne pas repartir les mains vides. Le texte n’astreint aucun Etat à un réel engagement. Seul point a retenir, le financement.

En effet, les pays dits industrialisés promettent d’apporter une aide collective de 30 milliards de dollars, diluée sur 3 ans, aux pays pauvres. Le montant de cette aide devrait normalement augmenter chaque année pour atteindre 100 milliards de dollars par an en 2020.

Mieux que rien, mais une vraie déception, un véritable fiasco même selon les ONG présentes sur place. Le mot « honte » traine sur toutes les lèvres, et s’affiche dans la majorité des articles concernant la houleuse conclusion de la conférence de Copenhague.

Finalement, l’accord serait destiné à armer un traité contraignant à la prochaine conférence sur le climat, à Mexico, fin 2010….

Donc pourquoi faire le jour-même une chose que l’on peut faire le lendemain? Mais pouvait-on vraiment se permettre de la remettre au lendemain?

Voir aussi: Historique Copenhague.

Sources:

Le Matin, Romandie news, Le Point, Eco 89.





Batiments solaires: La Chine frappe fort

16 12 2009
Immeuble solaire de Dezhou

Immeuble solaire de Dezhou

La Chine montre qu’elle ne fait pas dans la demi-mesure en dévoilant le plus grand « immeuble solaire » destiné aux affaires.

Bureaux, salles de réunion, d’exposition, de science et un hôtel sont prévus pour occuper les quelques 75.000 mètres carrés de superficie de l’édifice situé à Dezhou, au Nord-Ouest de la Chine.

Et le bâtiment n’a pas que les panneaux solaire pour lui. En effet, l’isolation permettrait des économies d’énergie d’environ 30% supérieures sur la norme nationale. Du côté de la construction, sa structure extérieure n’est composée que d’un pour cent d’acier.

L’immeuble se caractérise aussi par son architecture rappelant celle d’un cadran solaire, d’ailleurs le lieu accueillera le quatrième congrès mondial de la ville solaire.

Source:

Enerzine.





Renouvelable: L’energie qui valait 1 milliard

9 12 2009

Plus d’un milliard d’euros, c’est le montant que devrait atteindre les commandes dans les énergies renouvelables pour Areva cette année!

Même si le montant parait énorme, les énergies renouvelables ne représentent en réalité que 3% de toutes les commandes d’Areva, le nucléaire restant la filière principale du groupe.

Malgré tout, Anne Lauvergeon (PDG d’Areva) a affirmé la volonté du groupe de développer le secteur des énergies renouvelables durant les prochaines années. Selon la PDG, d’ici trois ans le nucléaire continuera son avancée alors que le renouvelable sera amené à s’affirmer de plus en plus.
Quoi de plus normal quand on pense à l’EPR dont les projets progressent et se multiplient ainsi qu’au contexte favorable qu’offre la conférence de Copenhague!

Anne Lauvergeon souligne que « le monde a besoin d’énergie sans CO2 […] Nucléaire, renouvelable même combat, complémentarité évidente. »

Réalisme ou simple démarche marketing?

Sources:

Areva, Romandie News, France info.





Conférence de Copenhague 2009: Entre espoir et scepticisme…

21 11 2009
Copenhague, théatre de l'avenir

Copenhague, théatre de l'avenir

La conférence de Copenhague, sous la coupe de l’ONU, est censée accentuer les efforts internationaux pour éviter le dérèglement climatique, définir les suites à donner au protocole de Kyoto qui s’achèvera en 2012 et déterminer un objectif global à long terme pour les réductions d’émissions de gaz à effets de serre.

Evidemment une telle réunion en fait rêver plus d’un de voir émerger un accord fort engageant tous les pays, une sorte d’après-Kyoto…Or un vent de scepticisme souffle sur Copenhague, risquant de faire s’envoler tous les espoirs de traité.

Visiblement les dissensions, même au sein de l’Union Européenne, sont nombreuses et portent principalement au niveau économique. Malheureusement, un échec ne peut être admis, l’enjeu n’est plus simplement économique ou politique…En effet quoi de plus important que l’avenir de la planète?

Une dizaine d’associations comme WWF-FranceGreenpeace FranceAction contre la FaimCare FranceFIDHFondation Nicolas HulotLes amis de la terreMédecins du MondeOxfam France Agir IciRéseau Action Climat se sont réunies afin de faire réagir les principaux acteurs de la conférence de Copenhague qui n’auront que du 7 au 18 décembre pour arriver à un résultat primordial.

Pour ne pas laisser passer cette opportunité rare de changer le monde.

Sources:

COP15, L’Ultimatum Climatique, L’express, Ministere du Développement Durable.





L’EPR, une source d’énergie sûre?

15 11 2009
EPR Finlande (Olkiluoto)

EPR Finlande (Olkiluoto)

Le retard pris sur la construction de l’EPR, le réacteur nucléaire de 3eme géneration, ne risque pas de se réduire. En effet, les autorités de sûreté nucléaire de Finlande (STUK), du Royaume Uni (HSE) et de France (ASN) évoquent quelques points à ameliorer.

Les doutes des commissions de sécurité se portent principalement sur le système de « contrôle-commande », sorte de cerveau du l’EPR separé en deux « hémisphères », le premier assurant le fonctionnement du réacteur et le second sa sécurité.  Or, c’est le manque d’indépendance entre ces deux parties qui est signalé, indépendance primordiale au niveau de la sécurité dans le sens où un élément commun ayant une défaillance signifierait la perte de système de sûreté.

Sur le site internet d’AREVA on peut lire que l’entreprise « et EDF s’engagent à apporter toutes les réponses attendues d’ici la fin de l’année« . En attendant, les anti-nucléaires se délectent de la nouvelle.

Affaire à suivre.

Sources:

Areva, EDF, Iosis, Le Monde.