Ludique: Etes-vous de taille pour lutter contre le réchauffement climatique?

22 12 2009

Copenhague par ci, Copenhague par la…Et si le destin de la planète était dans les mains d’une seule personne, entre vos mains? Deux petits jeux en ligne permettent de tester votre capacité à vous occuper de la planète. Alors qu’attendez-vous?

Voici une présentation de deux petits jeux sur la gestion de l’énergie (serious game écologiques) qui mettent à l’épreuve votre éco-citoyenneté:

Clim’Way:

Clim'Way, Une véritable mini-ville

Clim'Way, une véritable mini-ville

Pour commencer, Clim Way (anciennement Clim City) vous plonge dans une ville à part entière, et vous met au défi d’alléger au maximum son impact sur l’environnement en 50 ans (ici en tours).

Le but initial est d’atteindre 3 objectifs principaux, à savoir de réduire de 75% les rejets de gaz à effets de serre, de diminuer la consommation énergétique de 40% et d’augmenter la part d’énergie renouvelable de 3 à 60%.

Pour arriver à vos fins, vous pourrez responsabiliser les citoyens, développer des centrales solaires, la sylviculture, voter des lois…Clim Way est extrêmement complet.

Ce jeu a été développé par Cap sciences dans l’espoir de sensibiliser le grand public aux problémes écologiques qui se posent actuellement.

Energyville:

Energyville, future catastrophe écologique?

Energyville, future catastrophe écologique?

Dans Energyville, vous ne vous occupez plus que de la production d’energie.

Biomasse, solaire, éolien, nucléaire, vous décidez librement des sources d’énergies alimentant vote ville, mais il faut tenir compte de leur impact economique et environnemental!

Ce jeu a été developpé par une filliale du groupe pétrolier Texaco, qui n’est poutant pas une référence en matière d’écologie…

Je vous souhaite de passer un bon moment à essayer de sauver le monde.

Sources:

Cap sciences, Clim’city Online, EnergethiqueWillyoujoinus.





Copenhague: Fin du passe-temps, fin d’un espoir

19 12 2009

Quand l’élite mondiale agit de façon aussi responsable que des élèves peu soigneux, forcement, cela donne une copie bâclée.

Un accord, ou plutôt un semblant d’accord, a été signé in extrémis à Copenhague, pour la forme, histoire de ne pas repartir les mains vides. Le texte n’astreint aucun Etat à un réel engagement. Seul point a retenir, le financement.

En effet, les pays dits industrialisés promettent d’apporter une aide collective de 30 milliards de dollars, diluée sur 3 ans, aux pays pauvres. Le montant de cette aide devrait normalement augmenter chaque année pour atteindre 100 milliards de dollars par an en 2020.

Mieux que rien, mais une vraie déception, un véritable fiasco même selon les ONG présentes sur place. Le mot « honte » traine sur toutes les lèvres, et s’affiche dans la majorité des articles concernant la houleuse conclusion de la conférence de Copenhague.

Finalement, l’accord serait destiné à armer un traité contraignant à la prochaine conférence sur le climat, à Mexico, fin 2010….

Donc pourquoi faire le jour-même une chose que l’on peut faire le lendemain? Mais pouvait-on vraiment se permettre de la remettre au lendemain?

Voir aussi: Historique Copenhague.

Sources:

Le Matin, Romandie news, Le Point, Eco 89.





Conférence de Copenhague 2009: Entre espoir et scepticisme…

21 11 2009
Copenhague, théatre de l'avenir

Copenhague, théatre de l'avenir

La conférence de Copenhague, sous la coupe de l’ONU, est censée accentuer les efforts internationaux pour éviter le dérèglement climatique, définir les suites à donner au protocole de Kyoto qui s’achèvera en 2012 et déterminer un objectif global à long terme pour les réductions d’émissions de gaz à effets de serre.

Evidemment une telle réunion en fait rêver plus d’un de voir émerger un accord fort engageant tous les pays, une sorte d’après-Kyoto…Or un vent de scepticisme souffle sur Copenhague, risquant de faire s’envoler tous les espoirs de traité.

Visiblement les dissensions, même au sein de l’Union Européenne, sont nombreuses et portent principalement au niveau économique. Malheureusement, un échec ne peut être admis, l’enjeu n’est plus simplement économique ou politique…En effet quoi de plus important que l’avenir de la planète?

Une dizaine d’associations comme WWF-FranceGreenpeace FranceAction contre la FaimCare FranceFIDHFondation Nicolas HulotLes amis de la terreMédecins du MondeOxfam France Agir IciRéseau Action Climat se sont réunies afin de faire réagir les principaux acteurs de la conférence de Copenhague qui n’auront que du 7 au 18 décembre pour arriver à un résultat primordial.

Pour ne pas laisser passer cette opportunité rare de changer le monde.

Sources:

COP15, L’Ultimatum Climatique, L’express, Ministere du Développement Durable.