Un collecteur solaire d’un nouveau genre testé en Italie

27 12 2009
Concentrateur solaire à miroirs rotatifs adaptables

Concentrateur solaire à miroirs rotatifs adaptables

Le premier concentrateur solaire à miroirs rotatifs adaptables au monde a été inauguré le 27 novembre dernier en Italie, près de Florence.

Le premier concentrateur solaire à miroirs rotatifs adaptables a été présenté à l’Observatoire d’Arcetri. Il a été développé par l’Institut National d’optique appliquée du CNR de Florence, mais exploite les technologies de l’entreprise entreprise Ronda High-Tech.

Le principe est simple et rappelle un peu le fonctionnement des fours solaires. Un rail dessinant un demi-cercle, à l’image de ceux sur lesquels on place des caméras de télévision, supporte un module constitué d’une toile comprenant 8 mètres carrés de miroirs qui se déplace en fonction de la position du soleil. Le rôle de ces miroirs est de renvoyer les rayons solaires vers un moteur stirling qui utilise l’énergie thermique afin de fournir de l’énergie électrique.

La véritable avancée de ce projet réside dans son rendement surfacique. Un demi-cercle d’environ 250 mètres carrés (25 mètres de diamètre) produirait autant d’énergie que 2500 mètres carrés de panneaux solaires photovoltaïques, à savoir 200 kW (kilowatts) soit la consommation énergetique d’une soixantaine de familles.

Sources:

Bulletins électroniques, Corriere della sera.it.





Copenhague: Fin du passe-temps, fin d’un espoir

19 12 2009

Quand l’élite mondiale agit de façon aussi responsable que des élèves peu soigneux, forcement, cela donne une copie bâclée.

Un accord, ou plutôt un semblant d’accord, a été signé in extrémis à Copenhague, pour la forme, histoire de ne pas repartir les mains vides. Le texte n’astreint aucun Etat à un réel engagement. Seul point a retenir, le financement.

En effet, les pays dits industrialisés promettent d’apporter une aide collective de 30 milliards de dollars, diluée sur 3 ans, aux pays pauvres. Le montant de cette aide devrait normalement augmenter chaque année pour atteindre 100 milliards de dollars par an en 2020.

Mieux que rien, mais une vraie déception, un véritable fiasco même selon les ONG présentes sur place. Le mot « honte » traine sur toutes les lèvres, et s’affiche dans la majorité des articles concernant la houleuse conclusion de la conférence de Copenhague.

Finalement, l’accord serait destiné à armer un traité contraignant à la prochaine conférence sur le climat, à Mexico, fin 2010….

Donc pourquoi faire le jour-même une chose que l’on peut faire le lendemain? Mais pouvait-on vraiment se permettre de la remettre au lendemain?

Voir aussi: Historique Copenhague.

Sources:

Le Matin, Romandie news, Le Point, Eco 89.





Energie verte: Quand une île montre l’exemple

13 12 2009

Samso, l'ile verte100% d’energie verte, un pari tenu haut la main par Samso, une petite île Danoise d’environ 4.000 habitants, à l’aide d’éoliennes, de panneaux solaires, de chaudières à bois et de biocarburants.

Un projet fou entamé il y a 12 ans de cela lorsque le gouvernement du Danemark a lancé un concours entre 5 îles, le but étant de proposer le meilleur projet concernant les énergies renouvelables. A la suite de la victoire de Samso, les habitants de l’ile se sont démenés pour que le projet soit une réussite.

Car il ne faut pas croire que ce fut facile, les habitants ont investi beaucoup de temps et surtout d’argent, 11 éoliennes pour produire de l’électricité, des panneaux solaires thermiques disséminés sur l’île (qui produisent 75% de la chaleur de celle-ci), un bruleur à copeaux de bois (en soutien), et certains fermiers possèdent du matériel pour produire leur propre biocarburant!

Même si certains jours le vent est trop faible, dans quel cas l’île importe de l’électricité du Danemark, la plupart du temps c’est l’île revend son excédent d’énergie. Ceci compense les lourds investissements de départ.

Alors, pourquoi pas nous?

Sources:

France 2, France Soir.





Ecoquartier: Quand la france rattrape son retard

29 11 2009
plan de l'écoquartier de grenoble

plan de l'écoquartier de grenoble (© AKTIS)

Les écoquartiers, zones urbaines pensées pour réduire au minimum leur impact sur l’environnement, arrivent enfin en France.

Le concept des écoquartiers se répend en Europe depuis plus d’une dizaine années, comme notamment en Suède (à Stockholm, Malmö et Hammarby), en Allemagne (à Hanovre et Fribourg) ou encore en Suisse (Oberwinterthur), où l’on peut voir les exemples les plus aboutis. Mais la France se réveille!

Ainsi, un certain nombre de villes ont entamé leur propre projet voila quelques années, à l’image de Douai, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, ou encore Grenoble. Cette dernière vient d’ailleurs de recevoir le grand prix de l’écoquartier 2009 des mains du ministre de l’ecologie et du developpement durable, Jean-Louis Borloo et du secrétaire d’Etat au Logement Benoist Apparu.

Même si certains critiqueront le retard que la France a accumulé dans le domaine des quartiers durables, on ne peut que se réjouir de la multiplication de ce genre d’initiative.

Sources:

Debonne-Grenoble.fr, Charlotteonline’s blog, dd magazine, Actu-Environnement, LeMoniteur.fr, TF1.





Conférence de Copenhague 2009: Entre espoir et scepticisme…

21 11 2009
Copenhague, théatre de l'avenir

Copenhague, théatre de l'avenir

La conférence de Copenhague, sous la coupe de l’ONU, est censée accentuer les efforts internationaux pour éviter le dérèglement climatique, définir les suites à donner au protocole de Kyoto qui s’achèvera en 2012 et déterminer un objectif global à long terme pour les réductions d’émissions de gaz à effets de serre.

Evidemment une telle réunion en fait rêver plus d’un de voir émerger un accord fort engageant tous les pays, une sorte d’après-Kyoto…Or un vent de scepticisme souffle sur Copenhague, risquant de faire s’envoler tous les espoirs de traité.

Visiblement les dissensions, même au sein de l’Union Européenne, sont nombreuses et portent principalement au niveau économique. Malheureusement, un échec ne peut être admis, l’enjeu n’est plus simplement économique ou politique…En effet quoi de plus important que l’avenir de la planète?

Une dizaine d’associations comme WWF-FranceGreenpeace FranceAction contre la FaimCare FranceFIDHFondation Nicolas HulotLes amis de la terreMédecins du MondeOxfam France Agir IciRéseau Action Climat se sont réunies afin de faire réagir les principaux acteurs de la conférence de Copenhague qui n’auront que du 7 au 18 décembre pour arriver à un résultat primordial.

Pour ne pas laisser passer cette opportunité rare de changer le monde.

Sources:

COP15, L’Ultimatum Climatique, L’express, Ministere du Développement Durable.